Logo de Nat-action

Nat-action, forum de natation pour tous

Compétitions ou loisirs, nageurs, parents, entraineurs... Venez parler entre passionnés de natation!
Nous sommes le 26 Mai 2019 0:02

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 09 Mai 2019 18:12 
Hors ligne
Nouveau canard

Inscription: 19 Juin 2017 17:12
Messages: 8
Spécialités: chrono
J'ai lu l'ensemble des points concernant ce championnat Juniors et à titre de père d'une gamine de 2004, double championne du Lucien Zins d'Ile de France il y a deux ans aux 50/100 NL, avec classement d'honneur en dos et en papillon (sans la brasse c'était un beau rang au National), j'y vais de ces quelques remarques générales...

La modification des tranches d'âge filles il y a trois ans, qui a touché les 2004, privées d'unne année de Natathlon, elles se le prennent désormais de plein fouet. On leur a enlevé une année de vie sportive. A moins qu'on veuille suggérer que les 2005 sont une génération dorée qui va tout balayer sur son passage, les résultats comparés sont parlant...

La disparition des compét. N2/N3 cette année, pour un N2 qui correspond en réalité, pour les filles Espoirs aux standards Nationaux, crée un immense vide, entre l'accession aux "séries B" et la capacité à atteindre des standards nationaux devenus trop difficiles en 50/100. Démobilisation et défaitisme sont au menu. Dans notre région 5 nageur(se)s qualifiés aux échéances nationales l'an dernier ont abandonné la natation sportive cet hiver.

A vouloir stimuler des vocations dans des disciplines "moins sexy", en abaissant les temps de qualif. en brasse l'an dernier, ou le fameux 200 pap. des jeunes cette année, a-t-on noté qu'il est devenu vain d'espérer progresser dans les deux disciplines emblématiques que sont les 50 et 100 NL? A 15 ans (née en automne pas de chance), ma fille aura eu la tâche après une grave opération l'an dernier avec pronostic vital engagé, de passer de 29,81 à 28,00 pour espérer une qualif. Et retrancher de même 4 secondes sur 100 NL. Parce que "nos hommes de la FFN" sont-ils pères de jeunes filles post-pubères? Modifications du corps et hormonales, "épanouissement" en terme général mais fardeau dur à porter en termes sportifs. Mais nos filles ont du cran et elles aiment nager. Mais même le calendrier de compét. se ligue contre les efforts des sprinteurs:

Sur Paris, l'automne dernier, la première opportunité de nager un 50 m, dans les quatre disciplines, s'est présentée à la finale départementale d'automne, seule compét. qualificative avant les championnats régionaux (sans parler du national en bassin de 25 mais là on rigole...). Heureusement qualifiée en série B, on se dit que le calendrier d'hiver en bassin de 50 d'IdF allait pallier... En date de mai, 4 des 6 meetings d'IDF ont proposé en rafale les quatre épreuves de 50 m le vendredi en une heure top chrono; trois d'entre eux ne proposaient pas de finale, seulement un classement au temps. Le dernier meeting, le criterium d'IdF est un cas d'école. Pas de bassin d'échauffement. Ouverture des portes 13:00; les deux premières épreuves sont les 800 / 1500 m gars et filles. A titre d'officiel j'ai bien mesuré le temps... Remise des médailles, interdiction aux nageurs de sauter à l'eau. Les 50 m débutent vers 17:30, 3/4 heures après la période d'échauffement. J'en reste là. On nous avait dit "cette année toutes les compétitions seront qualificatives". On avait simplement omis de nous dire dans quelles conditions il faudrait y performer.

Le lien avec le championnat junior? Il est simple. Allez voir le nombre de filles "Espoirs" qualifiées au temps sur les 50 et 100 NL. Et le niveau des performances comparé aux temps d'engagement pour la plupart issus des championnats d'été dernier. Et puis on regarde les temps des filles qui l'ont fait en 1ère ou 2ème course optionnelle. Un 50 NL au-dessus de 30 secondes sur une échéance nationale... on a juste envie de hurler sa rage. Les N2 viennent de nous révéler le même scénario. Genre 25 engagées pour 3 finales. La honte de terminer la dernière et d'être la seule non quaifiée...

Moi je vois venir la grande migration vers l'Eau Libre à ce rythme. Pour l'amour du sport


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 14 Mai 2019 14:49 
Hors ligne
Avenir

Inscription: 01 Juil 2014 21:07
Messages: 117
Spécialités: transat
Je compatis complètement…Par votre témoignage, vous exprimez un ressenti partagé par de nombreux parents de nageurs, par une approche qui associe des faits et des émotions, ce qui fait la richesse de vos propos mais que personne n’écoute plus à haut niveau.
Vous présentez la situation de votre fille qui nage en Ile-de-France, talentueuse chez les jeunes mais qui peine à percer en catégorie junior dans laquelle elle vient d’arriver, spécialiste du sprint, qui a subi une opération grave mais s’en est remise, qui avec ses 15 ans vit un changement morphologique, qui scolairement va sans doute entrer en lycée, à qui on a demandé de réaliser des grilles de temps mais sans la mettre dans de bonnes conditions pour les réaliser, etc…
En fait, vous mettez en avant la difficulté chronique que rencontre la natation à gérer ce genre de problèmes, de son incapacité à prendre en compte tous les différents éléments de vie, de son impossibilité de remettre le nageur au centre du projet en sécurisant son parcours sportif et scolaire.
C’est à la FFN de traiter tous ces sujets et de communiquer sur ses éventuels moyens qu’elle compte mettre en oeuvre pour arrêter l’hémorragie de talents, pour apporter des axes d’évolution dans le but de retenir leurs meilleurs nageurs.
Mais pour cela, il faut une volonté d’aboutir, il faut savoir initier les bons chantiers, s’ouvrir au dialogue, réunir les parties prenantes autour de la table, savoir financer ses projets, savoir écouter pour offrir des solutions adaptées…Actuellement, ce n’est pas gagné et elles seront encore nombreuses les filles comme la vôtre à faire d’énormes sacrifices sans la moindre satisfaction en retour! Peut-être que les JO 2024 vont être une chance pour la natation, car c’est un sport gros pourvoyeur de médailles qui ne mérite pas d’être délaissé par le pays organisateur ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 16 Mai 2019 18:51 
Hors ligne
Nouveau canard

Inscription: 19 Juin 2017 17:12
Messages: 8
Spécialités: chrono
Merci infiniment pour votre réponse/commentaire et la qualité de votre lecture. Vous avez su synthétiser l'essentiel de mes états d'âmes, et justement souligner le mélange émotionnel/factuel mis en jeu.

Le commentaire que je veux retenir de votre réponse, c'est l'incapacité d'accéder à une audience pour exprimer ce type de préoccupation. Même au niveau local, la fin de saison, qui devrait permettre de s'exprimer dans une réunion de type bilan annuel, ne propose aucune opportunité. Corriger un calendrier mal pensé, suivi par la moitié des clubs seulement, ne peut se faire que si on le commente en amont de la prochaine saison. Cela ne se fera pas. On pérennisera la descente qualitative d'un département/région qui, vous l'aurez compris, accueillera les JO de 2024. Et là, je suis désolé de vous contredire, il semble bien qu'il soit trop tard pour espérer que la manne structurelle et financière passe par là... Déjà les meilleurs espoirs parisiens ont pris l'habitude de se diriger vers les clubs de pointe d'IdF. Mais comme vous l'avez compris, nous ne sacrifierons pas la vie future de notre fille à une chimère sportive.

Le championnat junior de cette année sanctionne à peu de chose près la génération qui viendra à maturité pour Paris 2024. Mais les résultats montrent le vice caché du projet de l'équipe de direction de la FFN. Il suffit de lire le préambule du règlement FFN 2018/2019 pour sentir le malaise. On nous y vend l'éclosion précoce d'un Michael Phelps ou d'une Kathy Ledecky. On oublie de préciser le modèle économique et social qui les a produit. On ne devient pas finaliste olympique à 15 ans sans y avoir été programmé à un âge où on a peu à dire. J'observe d'ailleurs ce qui se passe sur notre scène nationale ici aussi. Et quel processus de maturation physiologique est-il mis en jeu pour un tel résultat? Je ne suis pas français, pour tout dire. Un nord-américain francophone habitué à cette notion d'arrivisme dans la performance à tout prix. Le relativisme à la française en matière sportive m'a toujours séduit. Il a l'habitude de produire des perdants magnifiques, et parfois d'authentiques champions. La natation française a été gâtée encore récemment. Mais ce qui se passe actuellement n'est pas ce que je souhaite pour nos jeunes athlètes, engagés déjà dans un sport par nature ingrat.

A la fin, ma fille qui a également dû quitter son club d'origine cette année, non pas par arrivisme mais parce que celui-ci, victime d'une "OPA hostile" de son Omnisports, s'est sabordé, entraîneurs et nageurs inclus, a trouvé un club où elle est heureuse et où elle a été bien accueillie. En horaires aménagés, elle peut pratiquer pleinement sa passion. Bien sûr les conditions sportives font que les résultats n'y sont pas à la hauteur des espérances pour l'instant. Mais les exigences de la FFN, on s'en tape désormais. Et peut-être qu'elle y sera encore dans 5 ans, quand tant d'autres, brûlées par les deux bouts, auront abandonné dégoûtées. Notez que je ne leur souhaite pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 16 Mai 2019 20:14 
Hors ligne
Poussin

Inscription: 15 Mar 2017 13:49
Messages: 291
Spécialités: toutes
Bonjour.
J'essaye de comprendre cette phrase "Et quel processus de maturation physiologique est-il mis en jeu pour un tel résultat?".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 17 Mai 2019 13:14 
Hors ligne
Nageur départemental

Inscription: 06 Oct 2005 22:24
Messages: 807
Localisation:
romain1000 a écrit:
Bonjour.
J'essaye de comprendre cette phrase "Et quel processus de maturation physiologique est-il mis en jeu pour un tel résultat?".

Vous comprendrez le jour ou vous aurez des filles performantes... :boulet1: :funnypost:
(je plaisante bien entendu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 19 Mai 2019 17:51 
Hors ligne
Nouveau canard

Inscription: 19 Juin 2017 17:12
Messages: 8
Spécialités: chrono
romain1000 a écrit:
Bonjour.
J'essaye de comprendre cette phrase "Et quel processus de maturation physiologique est-il mis en jeu pour un tel résultat?".



Je posais justement la question, de bonne foi. Ma fille a commencé à nager en club à neuf ans, avait dès le début une "glisse naturelle", un bon entraîneur, de bonnes conditions. Elle nage 15 heures par semaine; partout (et par tous) depuis le début on s'est toujours refusé à lui faire lever de la fonte ou abuser du "PPG". Alors je ne sais simplement pas comment on fabrique des championnes de 14/15 ans dans les clubs et pôles de pointe. Sachant que j'éprouve une grande admiration pour l'abnégation de ma gamine et sa persévérance, le fossé entre ses performances (relativement bonnes) et les standards nationaux, me donnent le vertige.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 19 Mai 2019 18:09 
Hors ligne
Poussin

Inscription: 15 Mar 2017 13:49
Messages: 291
Spécialités: toutes
Pour nous c'est très simple : à 13 ans c'était 45 min de PPG par semaine (1seance), 4 à 5 séances de 1h30 par semaine dans l'eau.
Cette année c'est 5 à 6 séances (si pas de compet le samedi ce qui est extrêmement rare)... Pas de PPG ni de fonte. Pas de bi-quotidien. Et nage en bassin de 25m jusqu'en mai. Entre 10h et 12h par semaine.
On a de quoi rajouter des séances. Il ne faut pas penser que dans les "pôles" ça nage 40h par semaine...du moins pas tous.
À l'école elles ont toutes les matières.... même le sport, musique, dessin etc....une scolarité comme tout enfant... sauf quand il faut louper une semaine pour aller en compet où là il faut une organisation.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 20 Mai 2019 1:11 
Hors ligne
Barboteur averti

Inscription: 13 Mai 2014 10:08
Messages: 52
Spécialités: Natation
Les résultats et surtout pour les Jeunes filles avant 15 Ans ne sont pas significatifs à mes yeux et dépendent bien évidemment de la quantité d'entrainement "subie" mais surtout de l'avance physiologique pour les très jeunes (et parfois c'est le paradoxe du retard physiologique pour les adolescentes).

En sport féminin et en l'occurrence en Natation en dehors des qualités "athlétiques", "psychologiques"..., (sans parler du contexte sociétal) indispensables bien évidemment pour réaliser des performances Jeunes , les modifications importantes morphologiques et physiologiques (principalement endocriniennes) post pubertaire peuvent être parfois un frein à la concrétisation de performances d'un niveau national, réalisées très jeunes pour certaines d'entre elles mais non atteintes par la suite en étant plus âgées.

Je suis donc plutôt partisan pour les raisons évoquées de favoriser un entrainement plus qualitatif que quantitatif ( pour les filles et pour les garçons également) : 5 séances dans l'eau d'1heure 30 + 1 séance PPG par semaine) de 11 à 14 Ans avant de mettre en place, avec les difficultés que tout le monde connait liés au déplacement vers le lieu d'entrainement, aux crenaux, à la scolarité suivie, un entrainement plus quantitatif (8 à 10 séances hebdomadaires et 2 séances hebdomadaires à sec ) pour certains je veux dire pour ceux qui atteignent "normalement" le niveau national.

Pour être plus clair :
Un entrainement pour nos Jeunes de qualité et exigeant (mise en place des aspects techniques de nage et de la conduite de l'effort, allure… ) sur 5 séances hebdomadaires de 1H30 qui doit leur permettant dès le plus jeune âge d'intégrer le "goût de l'effort"qui est indispensable pour "former" un "Nageur de niveau National".
Ensuite pour ceux qui vers 15/16 ans atteignent le niveau national l'entrainement biquotidien doit impérativement s'imposer
Et donc prendre conscience que les grilles (pour les jeunes) mises en place par la FFN (en dehors de celle du Papillon pour les plus jeunes incohérentes) tiennent compte du niveau atteint par certains sans tenir compte de l'aspect "avance physiologique"et donc ne peuvent pas et surtout ne doivent pas servir de référence dans la programmation dans le temps sur la progression de nos nageurs.

Philippe Todoskoff


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Championnats France juniors 2019
MessagePosté: 20 Mai 2019 11:12 
Hors ligne
Nageur de pédiluve

Inscription: 03 Juil 2014 12:25
Messages: 13
Spécialités: Les Gradins
Bonjour,

Je voulais relativiser un peu l'obligation "impérative" de l'entraînement biquotidien.
Ne bénéficiant pas d'un emploi du temps adapté, ma fille de 17 ans a continué néanmoins à nager 5 à 6 fois par semaine depuis ses 14-15 ans (et en biquotidien pendant les stages).
Elle progresse régulièrement et fait des résultats très honorables aux championnats Elite (finales C).
Avec de l'envie et la concentration à l'entraînement, on peut donc continuer à nager et à progresser même en dehors du schéma standard.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Style based on FI Subice by phpBBservice.nl
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO